Catégories
Véhicule, voiture, motos et service connexe

Connaître vos droits après l’achat d’un véhicule défectueux pour votre entreprise

Il est décevant d’économiser de l’argent avant de faire des tas de recherches pour trouver la bonne voiture pour vos besoins, juste pour découvrir que votre nouvelle voiture pour votre entreprise est défectueuse. Après avoir trouvé un prix convenable, le bon concessionnaire et essayé de maximiser votre valeur de reprise, vous découvrez que votre argent et vos efforts ont été gaspillés pour rien. Cette déception peut facilement être évitée si nous nous informons sur les droits en tant que consommateurs. Découvrir que la voiture que l’on vient d’acheter fonctionne mal peut être stressant et frustrant. Faire face à cette situation nécessite une assez bonne connaissance des lois de protection des consommateurs. Cet article traitera de la façon dont vous pouvez faire face à cette situation pour récupérer votre argent.

Qu’est-ce qui est considéré comme une « voiture poubelle » ?

Il existe certains cas dans lesquels un véhicule peut être revendiqué comme une voiture poubelle. La voiture doit présenter des dommages substantiels couverts par la garantie qui nuisent à l’utilisation de la voiture, à sa valeur et, surtout, à sa sécurité. Ces défauts sont pris en considération dans la plupart des lois des États. Par exemple, des freins défectueux ou des problèmes de direction sont considérés comme des défauts substantiels. Il existe un autre type de défaut qui peut être confondu avec les défauts substantiels, et que l’on appelle les défauts mineurs. Pour comprendre la frontière ténue entre les deux types, il faut penser à la différence entre des freins desserrés et des boutons de radio ou des poignées de porte desserrés. Il existe d’autres conditions vagues, comme une voiture qui sent vraiment mauvais et qui ne peut être tolérée ou des travaux de peinture qui ont mal tourné ; dans ces cas, vous pourriez ne pas être en mesure de déterminer s’ils sont considérés comme des défauts substantiels ou des défauts mineurs.

Remplacer les voitures défectueuses ou obtenir un remboursement

Si votre voiture présente l’un des défauts substantiels mentionnés précédemment et qu’elle répond aux exigences de la loi poubelle, alors vous avez le droit de vous faire rembourser ou de remplacer la voiture par le constructeur. La procédure peut varier d’un État à l’autre. Toutefois, la procédure standard commence par la notification au constructeur du type de défaut en question. Ensuite, le consommateur se voit proposer un règlement qu’il peut accepter ou refuser. Dans l’État, par exemple, le rachat en vertu de la loi est la meilleure solution pour se débarrasser du véhicule défectueux. Cela ne s’applique que lorsque le constructeur n’est pas en mesure de réparer le défaut après un nombre raisonnable de tentatives. La meilleure façon de faire valoir vos droits en tant que consommateur est de demander l’avis juridique d’un avocat expérimenté dans ce domaine. Cela permettra de résoudre la confusion en ce qui concerne la manière dont une réclamation est traitée par un avocat californien spécialisé dans le droit qui a suffisamment de connaissances pour traiter ces cas. Dans certains États, si le consommateur n’est pas satisfait de l’offre proposée, il doit recourir à l’arbitrage avant de porter l’affaire plus loin devant les tribunaux. Choisir un programme d’agence de protection en fonction de votre état est la meilleure façon de procéder au lieu de s’embrouiller dans les différences entre les lois des différents états. Dans la plupart des cas en Californie qui sont admissibles à la loi sur la poubelle, le consommateur obtient un remboursement qui comprend l’acompte, les paiements mensuels de financement ou de location, l’enregistrement initial et d’autres frais officiels ; tout cela en plus des honoraires d’avocat.

véhicule

Conseils sur la façon de traiter les voitures défectueuses

Si vous êtes confus quant aux étapes à suivre pour obtenir un remplacement de la voiture défectueuse ou pour obtenir un remboursement. Certaines directives et règles générales clarifient ce qu’il faut faire dans cette situation.

  • Dès que vous découvrez un défaut dans votre nouvelle voiture, vous devez en informer immédiatement le concessionnaire à qui vous avez acheté la voiture. Le concessionnaire doit inspecter la voiture et rédiger un rapport sur ce qu’il a trouvé.
  • Le contrôle que vous exigez doit être complet. Le concessionnaire devrait inspecter toute la voiture et vérifier chaque détail. Ce n’est pas une étape que vous devez prendre à la légère. Il peut y avoir des problèmes que vous n’avez pas encore remarqués et qui apparaîtraient plus tard.
  • Si vous ne faites pas confiance à l’inspection du concessionnaire, alors il vaut mieux demander un contrôle de diagnostic à un prestataire de services indépendant pour vous assurer de l’intégrité du rapport.
  • Après que votre concessionnaire ait terminé l’inspection de la voiture, vous devriez procéder à une discussion sur ses conclusions et sur la façon dont il est prêt à gérer la situation.
  • S’ils proposent de réparer la voiture, ne vous contentez pas d’accepter sans vous assurer qu’ils sont dignes de confiance et suffisamment expérimentés dans ce qu’ils font.
  • Même si vous savez qu’ils seront en mesure de réparer la voiture, mais que vous n’êtes pas satisfait de cette option de règlement, il est dans vos droits en tant que consommateur d’exiger le remplacement de la voiture.
  • Après avoir trouvé ce qui ne va pas exactement avec la voiture et avoir réussi à spécifier le défaut, c’est à ce moment-là que vous devriez demander l’avis d’un avocat pour fournir une évaluation juridique et leur point de vue.
  • En tant que consommateur, vous bénéficiez de la protection de la loi sur la protection des consommateurs numéro 68 ; cependant, si vous n’avez pas la protection de la LPC, vous pourriez avoir la protection de la loi. C’est pourquoi il est important de demander un avis juridique dans ces situations.

Ces règles et directives doivent être appliquées dès que vous découvrez qu’il y a quelque chose de défectueux. Attendre des semaines ou des mois pourrait vous faire perdre vos droits, et le recours juridique que vous méritez.

Le problème de ces situations est que tout petit détail pourrait faire une énorme différence dans l’issue du processus, que vous ayez décidé de demander un remboursement ou un remplacement de la voiture. La loi anti-poubelle ne s’applique pas à toutes les situations dans lesquelles vous pouvez vous trouver. Si vous voulez bénéficier de cette loi, vous devez laisser votre concessionnaire faire un nombre raisonnable de tentatives de réparation avant de demander un remboursement ou un remplacement. Ce parcours peut être frustrant et fatigant. Cependant, rechercher une consultation juridique et s’assurer que vous faites toutes les bonnes étapes requises une fois que vous découvrez que votre nouvelle voiture fonctionne mal, vous donnera certainement un avantage pour obtenir une résolution satisfaisante que vous voulez dans le cadre de vos droits en tant que consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *