Création et administration d'entreprises

Peut-on encore se lancer dans le business du CBD en 2022 ?

0

Après un essor impressionnant durant l’épidémie du COVID-19, le business du CBD en 2022 s’apprête à négocier un virage décisif. Entre les changements du cadre juridique, l’évolution du marché et l’apparition de nouveaux facteurs à risque, le fait de disposer d’informations à jour peut faire la différence au moment de décider de se lancer.

Business du CBD en 2022 : la réglementation devient plus favorable

Sans offrir la liberté accordée par d’autres pays européens, la réglementation du business du CBD en France s’est assouplie. Depuis l’entrée en vigueur d’un arrêté ministériel du 31 décembre 2021, la culture du chanvre, d’une teneur en THC de moins de 0,30 %, et l’exploitation de tous ses composants sont autorisées si elles sont effectuées par un agriculteur actif.

Désormais, en plus de fibres et des graines, les fleurs et les feuilles peuvent être transformées et commercialisées en France. Seules les fleurs et feuilles brutes restent interdites à la vente. L’exécution de cette dernière restriction, qui limite considérablement la marge de manœuvre des commerces de CBD et complexifie le cadre juridique, a toutefois été suspendue par le Conseil d’État par un arrêt du 24 janvier 2022. À ce stade, la culture, l’exploitation et le commerce du CBD, dans toutes ses formes et pour tous ses composants, sont ainsi légaux.

business cbd

Le marché du CBD préserve tout son potentiel

Cet assouplissement de la règlementation, accompagné d’une meilleure compréhension du produit, va contribuer à maintenir le dynamisme du business du CBD en 2022. Les consommateurs français ont ainsi dépassé la barre des 7 millions (estimation de LSA-Conso). Les types de produits demandés s’étendent dorénavant des « classiques », comme l’huile de CBD et les liquides pour cigarettes électroniques, à des produits innovants comme les compléments alimentaires et les cosmétiques à base de CBD.

Par conséquent, il n’y a aucune raison de craindre une saturation du marché même si l’on y recense environ 2000 boutiques physiques et des commerces en ligne ambitieux, mais aussi de webmags dédiés comme Un Amour de CBD. Le business du CBD en 2022, dans l’Hexagone, devrait ainsi se chiffrer à 700 millions d’euros (données LSA-Conso). Les perspectives s’avèrent encourageantes avec une augmentation attendue du nombre d’agriculteurs-producteurs de chanvre qui sera logiquement suivie par une baisse du prix de cette matière première. La disparition progressive des préjugés et l’avancée des recherches scientifiques sur les propriétés thérapeutiques du CBD vont également dans le sens de la croissance de la demande.

Business du CBD en 2022 : quelques risques à considérer

Cet horizon dégagé ne saurait toutefois masquer les menaces que représente l’arrivée probable des géants des industries agroalimentaires, cosmétiques et parapharmaceutiques sur le marché du CBD. L’éclaircissement de la règlementation française, l’augmentation constante de la demande et la disponibilité des matières premières (la France étant le 3ème producteur mondial de chanvre) aiguiseront leur appétit. Les commerces venant des voisins européens seront également attirés par le marché français une fois les barrières règlementaires levées.

Cette concurrence supplémentaire risque d’entraîner une hausse des prix du chanvre auprès des agriculteurs français et un accès difficile à ce produit pour les petits acheteurs locaux. Les coûts en marketing induits par la nécessité de répondre à la puissance de ces nouveaux acteurs impacteront aussi le business du CBD en 2022. Quoi qu’il en soit, investir dans le secteur du CBD demeure intéressant. Le potentiel du marché couvre largement les risques et il est possible de s’y faire une place lucrative avec un projet bien ficelé.

Comment lancer son business dans le secteur du CBD

Article précédent

3 démarches à suivre pour bien concevoir ses emballages personnalisés

Article suivant

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.